Simulation d'emprunts - crédit immobilier

En peu de temps, établissez votre demande de prêt immobillier afin d'obtenir les meilleurs taux.

Grace à notre partenaire financier, vous obtiendrez les offres bancaires les plus intéressantes du marché, mettant en concurrence non seulement les banques, mais également les courtiers spécialisés en crédits immobiliers.

Pour simuler en ligne votre emprunt immobilier, il vous suffit de renseigner les différents paramètres requis pour l'établissement de votre étude de prêt.


Simulation de crédit immobilier: comparez les taux

Nos autres outils pour établir votre prêt immobilier

Assurance emprunteur Comparez les offres d'assurances emprunteurs.
Calculatrices financières Nos simulateurs et calculatrices financières.

Ce qu'il faut savoir sur les offres de crédit immobilier

Les critères permettant la réalisation d'un prêt immobilier diffèrent suivant les organismes financiers.
Pour des caractéristiques d'emprunt équivalentes, le coût global d'un emprunt peut varier considérablement d'une proposition à l'autre.
En rappel, ne dépassez jamais un taux d'endettement global supérieure à 33% de vos capacités financières pour votre protection.
N'intégrez pas si possible les frais de notaires dans votre emprunt, cela peut nuire à la constitution de votre demande de prêt.
Le taux d'emprunt appliqué sur l'offre de prêt est négociable, ne prenez donc pas une proposition initiale comme définitive et n'hésitez pas à la faire évoluer. Vérifiez toujours le taux effectif global (TEG) de l'offre de prêt.

Les principaux critères qui doivent retenir votre attention sont:

Le choix du crédit à taux fixe ou à taux variable.

Le crédit à taux fixe.

Les taux fixes actuels étant relativement bas, c'est l'offre la plus communément utilisée.

Nous vous conseillons de privilégier ce type de taux pour votre sécurité financière.

Le crédit à taux variable.

Il évolue chaque année à la date anniversaire de l'emprunt contracté.

Le taux doit être impérativement capé, c'est-à-dire qu'il ne peut varier que dans les limites prévues contractuellement.

Dans la pluspart des cas, il est capé sur le taux à +/- 1 ou 2%, mais il existe des formules de cap sur la mensualité et la durée.

Globalement, soyez très vigilant sur les assurances à taux variables, et estimez toujours les conséquences financières si le taux vient à évoluer au maximum de la valeur contractée.

L'assurance emprunteur associée au prêt immobilier.

Par défault, elle est inclue par l'organisme bancaire dans l'offre de prêt, mais sachez que vous pouvez choisir une autre assurance dans la pluspart des cas.

Il existe deux types d'assurances:

  • Assurance sur le capital initial. Le montant de l'assurance sera le même à chaque mensualité.
  • Assurance sur le capital restant dû. Le montant de l'assurance sera dégressif sur l'ensemble de la durée de l'emprunt immobilier contracté.

En fonction de vos antécédents médicaux ou si vous êtes fumeur, une surcote peut être appliquée sur le pourcentage de l'assurance.

Prenez soigneusement connaissance des clauses du contrat concernant la potentielle perte d'emploi, et surtout du délai de carence appliqué.
Selon les différentes compagnies d'assurance, ce délai de carence peut varier de plusieurs mois à un an.

Les frais de dossier.

N'hésitez pas à négocier le montant des frais de dossier.
Le montant des frais de dossier peut varier considérablement chez certains organismes.
Pensez donc à intégrer celui-ci dans le montant global de votre emprunt.

Re-négociation potentielle du prêt contracté.

Une rénégociation de votre crédit peut s'avérer coûteuse.
Faites si possible inclure cette clause de re-négociation sans coûts additionnels dans votre contrat.

Le cas spécifique d'un emprunt immobilier relatif à une construction.

Cette section est relative à la construction d'une maison ou pour une acquisition auprès d'un promoteur en Vefa (vente en future achèvement)
Contrairement à un achat conventionnel, le déblocage du prêt s'effectue en plusieurs étapes, en fonction des tranches d'avancement de la construction.

Le calcul des intérêts intercalaires.

L'emprunt est progressivement débloqué en fonction des tranches d'avancement des travaux

Communément, les tranches appliquées sont:
  • 5 % au moment de la réservation, lors de l'acte notarié.
  • 30 % à l'achèvement des fondations.
  • 35 % lors de la pose de la toiture, de la réalisation de l'étanchéité des terrasses et de la pose des fenêtres.
  • 25 % à l'achèvement des travaux
  • 5 % à la livraison du bien immobilier.

Sur la période de construction, l'emprunteur versera des intérêts intercalaires sans débuter pour autant le remboursement du capital.

Pour chaque montant débloqué associé à une tranche réalisée, le taux de l'emprunt sera appliqué à cette somme, cumulé aux sommes déjà debloquées pour les tranches antérieures.

Dès la livraison du bien immobilier, le prêt est intégralement libéré et entre en application, comprenant à la fois les intérêts et l'amortissement d'une partie du capital.

Il est possible d'effectuer un différé total des interêts intercalaires. Ceux-ci viendront s'ajouter dans le calcul des échéances du crédit immobilier.

FacebookTwitterLinkedInGoogle+